Convoyeurs–station sur la ligne Boussens–St Girons

La ligne Boussens – St Girons ...

En 1862 Foix et Pamiers étaient dotés d'une voie ferrée les reliant à Toulouse : St Girons, troisième chef lieu d'arrondissement de l'Ariège et capitale du Couserans, ne pouvait pas rester isolé ! La Compagnie du Midi obtint en 1863 concession de la ligne de St Girons se raccordant à Boussens à la transversale Toulouse – Montréjeau. La ligne fut ouverte en février 1866.

Un train en gare de Boussens Un train à proximité de Salies-du-Salat

Le tracé de la ligne, aujourd'hui déposée, remontait le cours du Salat sur sa rive gauche : en partant de Boussens (Haute Garonne), les principales gares étaient successivement Mazères-sur-le-Salat, Salies-du-Salat et His-Mane-Touille (toutes trois en Haute Garonne), puis Prat-et-Bonrepaux et St Girons en Ariège.

La gare de Prat-et-Bonrepaux :
difficile de trouver plus austère !
La vieille «gare» en bois de St Girons.
Un nouveau bâtiment fut construit vers 1910.

La mise en place du service postal

Dans le mois qui suivit l'ouverture de la voie ferrée Boussens – St Girons, exactement à dater du 1/3/1866, le transport des dépêches postales entre St Girons et la vallée de la Garonne passa au rail. Un service à deux ordinaires St Girons – Boussens (aller et retour) fut créé et un courrier-convoyeur en résidence à St Girons lui fut affecté. Dans le même temps le contrat de l'entrepreneur privé qui assurait en voiture hippomobile (diligence ?) la liaison postale entre St Girons et St Martory (Haute Garonne) fut résilié [1].

La petite localité de Boussens (Hte Garonne) ne possédait pas encore de bureau de poste et aucun transport routier de dépêches n'aboutissait en gare de Boussens; par conséquent, arrivé en gare de Boussens, le courrier-convoyeur venant de St Girons échangeait les dépêches exclusivement avec les courriers-convoyeurs en service entre Montréjeau et Toulouse.

Prochaine page : quelques cachets en Ariège

Accueil Convoyeur-station Convoyeur-ligne Page suivante

[1] Décision du Directeur Général des Postes en date du 2/3/1866 – A.N. F90 20172 Art.16